Visite de Riquewihr et du château du Haut- Koenigsbourg en Alsace

50 ans d’association : vadrouille en Alsace

 

L’association souhaitait fêter dignement son cinquantième anniversaire ( 1964-2014) en offrant à ses membres un voyage exceptionnel, plein de charme, de saveurs gustatives, de moments de partage. Un rêve qui s’est réalisé ce samedi 28 juin par une virée en car au cœur de l’Alsace.

Une première étape dépose notre groupe à Delémont, pour une pause café-croissants, puis nous poursuivons notre route vers Bâle, traversons le Rhin puis franchissons la frontière. Nous ne tardons pas à découvrir le charme caractéristique des villages alsaciens, avec leurs maisons à colombages, leurs jardins fleuris et leurs nids de cigognes  perchés sur les toits des maisons ou des églises. Le vignoble se déploie à perte de vue, en plaine ou sur les coteaux. Le car fait halte dans la petite ville médiévale de Riquewihr, qui vécut son apogée au seizième siècle grâce au commerce du vin. Nous flânons librement dans ses charmantes ruelles fleuries, où les spécialités culinaires rivalisent avec les dégustations de vins alsaciens. Les restaurants aux noms évocateurs titillent notre imagination et nous invitent à découvrir les merveilles de l’art culinaire alsacien. Notre équipe est attendue au « Tire-bouchon », restaurant spécialisé dans les menus de chasse. Le décor de la salle est d’ailleurs très évocateur : des têtes de toutes sortes de gibiers trônent au-dessus des tables. Une entrée de salade nous est servie avec un délicieux Pinot gris issu des caves de la maison ; suit un ragoût de biche sauce chasseur, servi  avec des nouilles et accompagné d’un excellent Pinot  noir du cru !Une glace « maison » clôt parfaitement ce repas. Nous levons encore nos verres à la santé d’un de nos membres- fidèle participant à nos marches !- , M. Jean Croisier, qui fête son 85è anniversaire.

La pluie ayant fait quelques apparitions, le spectacle des rapaces en liberté de Kintzheim est annulé. Le chauffeur nous emmène en direction de Sélestat, sur un promontoire rocheux qui domine toute la plaine alsacienne du haut de ses 700 mètres, endroit stratégique s’il en est ! C’est là que fut construit un énorme château-fort dont l’existence remonte à l’an 1147 : le château du Haut- Koenigsbourg. Partiellement détruit pendant la guerre de Trente Ans ( 1618-1648), puis incendié, il fallut attendre l’empereur Guillaume II pour entreprendre d’importants travaux de restauration. Après la Première Guerre Mondiale, par le Traité de Versailles, le château redevint propriété des Français. Il fut classé Monument historique en 1993. Ce bâtiment, impressionnant par sa majesté, vaut  vraiment le détour. Sa visite nous plonge dans la vie privée des nobles familles qui l’ont habité. Nous traversons un véritable dédale de chambres, de tours et d’escaliers. Passionnante visite !

Une partie du groupe préfère toutefois assister à la projection d’un film de trente minutes narrant l’épopée de ce « monstre fortifié ». Ravis de cette visite, nous retournons au car qui nous reconduit à Riquewihr, dans les caves du même restaurant « Tire-bouchon », dans lesquelles nous est servie une dégustation de trois vins du terroir, ainsi que de trois sortes de fromages locaux avec un excellent pain frais et des bretzels. Les langues se délient vite autour de ces bonnes spécialités !

Vers 19 heures, nous entamons le chemin du retour, passons par le Jura, où nous apercevons soudain un faon assis sur la route, non loin de sa mère attentive. Par chance, tous les véhicules s’arrêtent pour leur laisser l’opportunité de rejoindre la forêt. La pluie se met à tomber dru mais n’entame en rien la joie des participants, qui échangent leurs impressions du voyage avant de se quitter. Toutes ces merveilles nous incitent à retourner un jour en Alsace pour découvrir encore bien d’autres trésors ! Merci aux deux organisatrices, Mmes Schill et Castella, ainsi qu’à notre chauffeur qui a fait preuve d’une grande habileté.

Nicole Sandoz